M3 S'EXPRIME !

11 Sep 2017
planification stratégique M3 Rédaction affaires

L’appréhension ou l’art de voir venir le vent

Bien prévoir et planifier les orientations stratégiques d’une entreprise nécessite une bonne dose d’appréhension. Sinon, on se contente d’attendre une vague, un mouvement ou un virage et on tente de s’ajuster de la meilleure façon qui soit le moment venu. Dans un tel scénario, ce sont les autres qui décident. On regarde passer la parade et on emboîte le pas. Ce n’est certainement pas de cette façon qu’on attire l’attention et qu’on crée un engouement. Lorsque le vent se lève, on veut tous lui présenter nos voiles afin qu’il nous propulse en avant. Dans le monde des affaires, cela n’arrive qu’à ceux qui savent d’où le vent soufflera.

Bien sûr, il serait prétentieux de dire que chacun de nous a le pouvoir de tracer les grandes lignes de ce que sera l’avenir dans son domaine d’activités. Pourtant, nous sommes en mesure de poser des gestes simples et concrets permettant de faire partie de ceux qui provoquent les grands changements ou, à tout le moins, d’intégrer le peloton de tête. On évite ainsi de se retrouver dans la très fâcheuse position de ceux qui «subissent» et doivent s’adapter, le plus souvent, à la dernière minute. Combien d’entreprises ont déclaré faillite en raison d’un manque de vision?

Deux étapes

Mais qu’est-ce que l’appréhension? Un don? Un tour de magie? Le Larousse donne notamment ces deux définitions du verbe «Appréhender» : «Saisir quelque chose par l’entendement, la pensée» et «Craindre la réalisation d’une éventualité fâcheuse; redouter».

Comment faire alors pour appréhender de façon constructive?

C’est très simple. Cela se passe en deux parties.

La première partie consiste à demeurer bien «allumé» à propos de toutes les informations pertinentes relatives à notre domaine d’activité. Et j’insiste ici sur le sens du mot «tout» qui revêt une importance capitale dans ce contexte : impact des nouvelles technologies dans votre pratique, grandes orientations à l’échelle mondiale, état de l’économie dans un domaine d’activités précis, événements mondiaux susceptibles de changer la donne, orientations de la concurrence, idéologie des chefs de file dans votre domaine (si ce n’est pas vous qui l’êtes déjà!) et bien d’autres choses encore. Les livres, les journaux, les articles web et tout le matériel susceptibles de contenir des informations pertinentes doivent être minimalement parcourus. Il est de votre devoir d’être bien renseigné. Mieux encore : il faut idéalement tout savoir à propos de votre domaine d’activités.

La seconde partie est la réflexion créative. À la lumière de toutes les informations acquises au fil du temps, il est temps de prendre un temps de réflexion qui permettra de se situer dans le contexte; de trouver notre place de façon stratégique. À la façon d’un corpus, toutes les informations recueillies et mises à contribution doivent alors servir en étant considérées et, au fil de la réflexion, reconsidérées, dépendant des objectifs. En plus d’être créative, cette réflexion doit s’avérer des plus actives et connectée à la réalité.

En résumé, l’appréhension n’a absolument rien de magique. Il suffit de se tenir (très) bien informé et de réfléchir de façon créative et active à la lumière de nos connaissances (puisque nous sommes (très) bien informés)!

À propos de M3 rédaction

Vous souhaitez transmettre un message, attirer, informer, vendre, séduire, fidéliser, éduquer, contredire, expliquer et quoi encore? Normal que le temps et l’expertise puissent se montrer à bout de souffle. Voilà la mission de M3 Rédaction : effectuer des mandats de communication écrite avec grand brio et de façon à générer des résultats. Parlez-nous de vos projets! www.m3redaction.com